champêtre

Cet été on part vacances chez nous.

160711-1

160711-2

160711-3

160711-4

Reprendre mon blog et tenter d’en regoûter le plaisir. Je me suis tellement retrouvée dans les mots de Coline Pierré (dont je ne connais pas les textes publiés mais celui-là me donne envie d’en découvrir plus) à propos des blogs :
 » (…) j’y ai rencontré des personnes qui ont été importantes pour moi, je m’y sentais bien plus vivante, bien plus à ma place que dans la vie réelle. C’était d’ailleurs tout à fait réel : j’ai rencontré plusieurs de ces personnes, on est partis en vacances, on a arpenté des villes, correspondu, écrit des chansons, assisté à des concerts, mangé des galettes au sarrasin. Et même si aujourd’hui, on s’est presque tous perdus de vue, on a été importants les uns pour les autres à un moment. C’est ce qui compte. »
> tout l’article ici

11 réflexions au sujet de « champêtre »

  1. Moi aussi cet extrait me parle vachement ! Je vais aller lire le reste de l’article.
    Et avant que les blogs jouent ce rôle dans ma vie, j’entretenais une correspondance avec une fille qui avait passé une petite annonce dans un Wapiti (il me semble) emprunté à la bibliothèque, on s’écrivait des lettres de 50 pages (vraiment !) (et recto/verso les pages !) pour se raconter nos vies et deviser.
    Ça me rappelle que lorsque j’ai fait mon bilan de compétences, une des questions était : suis-je plus à l’aise pour m’exprimer à l’oral ou à l’écrit ? Pour moi la réponse était très évidente.

    Je comprends que vous partiez en vacances sur place, c’est l’avantage d’habiter en vacances toute l’année !
    Bises et merci d’avoir transmis ce billet de Coline Piérré.

  2. @hélicouac : moi aussi j’ai entretenu, au collège, des correspondances via Okapi : une en Écosse, avec une fille qui vivait sur l’île de Skye, et une autre, qui est une très jolie histoire puisque ma correspondante roumaine est venue vivre en France, nous nous sommes rencontrées et continuons à échanger. J’ai toujours eu le sentiment de poursuivre ce goût « des correspondantes » avec les blogs.

  3. Oh oui, avoir des correspondants, quel bonheur! Pour moi ce fut quelques années avec une Anaïs, justement, qui habitait Aurillac, via Okapi aussi, merci pour les souvenirs que ça fait remonter par chez moi! Et les vacances chez soi, ça tricote de parfaits souvenirs!

  4. Je ne peux que partager l’engouement de cet article ! Tellement contente de te lire ici Anaïs …. Belles vacances chez vous ! J’imagine qu’elles auront une saveur particulière après une année bien remplie. Notre « chez nous » t’est plus que jamais ouverte et j’espère que nos chemins se recroiseront bientôt. Doux baisers à vous 5.

  5. Je suis très contente de te retrouver Anaïs, on s’habitue vite à une présence virtuellement amie et ton coup d’œil pour les petites merveilles du coin de la rue me manquait franchement !
    Comment vont tes pivoines ?
    Hélène

  6. @auprès de mon arbre, merci pour ce message! je suis touchée! Nos pivoines ont été explosives cette année, fleuries et fanées très vite, le temps de Pentecôte. Mais toujours magnifiques au rendez-vous!

  7. moi aussi je reveux mon blog. il me manque. et oui bien sûr les échanges avec les correspondantes, les longues lettres et les petits paquets à s’envoyer des chocolats. celle avec qui j’ai correspondu le plus longtemps est finlandaise et comme j’espère, j’espère la rencontrer un jour. merci merci d’être de retour, que j’aime tes images et tes mots. j’espère que l’été est doux.

Les commentaires sont fermés.